Le spamming entre les professionnels, on en parle ?

Récemment, la célèbre CNIL a souhaité mieux combattre, par le biais d'une association, les courriels publicitaires non désirés (traduction : le spamming). En effet, la commission nationale Informatique & Libertés a contacté « Signal Spam », promoteur d'une extension sur les navigateurs web les plus connus permettant de signaler des spams en un clic. Ainsi, ceci répond à un désir croissant des internautes de ne plus être submergés d'e-mails publicitaires non sollicités.

Mais n'oublions pas que la technique du spamming touche aussi les entreprises.… [...]

L’ACCRE pour micro(auto)-entrepreneur… On valide ou pas ?

L'ACCRE, ou l'Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d'Entreprises, fêtera bientôt ses 40 ans. Déjà !

Lancée en 1979 après le mandat de Raymond Barre, alors Ministre de l'Economie et des Finances du gouvernement Giscard d'Estaing, elle consiste en un allègement des cotisations de sécurité sociale les 3 premières années. Et notamment en une exonération partielle pendant les 12 premiers mois d'activité. Les auto-entrepreneurs, aujourd'hui rebaptisés micro-entrepreneurs, bénéficient de ce dispositif depuis 2009, soit un an après la création du régime.… [...]

Coopératives d’activités et d’emplois : entrepreneur et salarié à la fois !

La loi du 31 juillet 2014 relative à l'économie sociale et solidaire a mis en place les CAE. Les coopératives d'activités et d'emplois. En effet, précisé par un décret du 27 octobre 2015, le dispositif est en vigueur depuis le 1er janvier 2016.

Premièrement, la définition de ces coopératives nous est donnée par le site du Ministère de l'Economie et des Finances : une CAE est un regroupement économique solidaire de plusieurs entrepreneurs.

Deuxièmement, le maître-mot qui guide ce nouveau cadre juridique est : sécurité.… [...]

Auto-entrepreneur : le point sur le statut pour l’année 2017

Comme chaque année, le statut de l'auto-entrepreneur évolue en 2017.

Malgré tout, en premier lieu, il convient de rappeler que le terme "auto-entrepreneur" est impropre depuis 2016. Tout au plus, il reste utilisé dans le langage courant pour rappeler les origines du statut.

L'auto-entrepreneur est donc devenu le "micro-entrepreneur", et l'auto-entreprise la micro-entreprise. Ainsi le régime fiscal micro-social s'applique désormais pour l'auto-entrepreneur. Mais c'est surtout plusieurs ajustements en 2017 qui sont venus considérablement modifier le célèbre statut !

 

Chiffres d'affaires et cotisations sociales de l'auto-entrepreneur en 2017

Premièrement le chiffre d'affaires (CA) du micro-entrepreneur est toujours plafonné.… [...]

Les auto-entrepreneurs sont de plus en plus nombreux

Les auto-entrepreneurs sont de plus en plus nombreux et les profils sont très variés : des jeunes, des seniors, des hommes, des femmes…. Beaucoup ont souhaité bénéficié de ce statut qui demeure avantageux.

En activité principale ou en complément de salaire, de plus en plus de personnes bénéficient du statut auto-entrepreneur.

Ainsi, 54% des auto-entrepreneurs exercent leur activité principale grâce à ce statut (source Insee).

Ils sont assez nombreux également (71 %) à s'être décidé de se lancer dans cette aventure grâce aux avantages de ce statut et n’auraient pas créé d’entreprise sans celui-ci.… [...]

Les 3èmes assises de l’auto-entrepreneur se tiendront le 7 octobre 2015

Organisées par la Fédération des auto-entrepreneurs (FEDAE) et ses partenaires, les 3èmes assises de l'auto-entreprise se dérouleront le 7 octobre 2015 à partir de 18h au Palais des Congrès de Paris, porte Maillot (informations pratiques ici). Le maître-mot sera l' "innovation" pour la création d'entreprise.

Ces asssises seront l'occasion de faire le point sur la réforme du régime de l'auto-entrepreneur et ses évolutions apportées par le législateur en 2015.

Grégoire Leclercq, Président de la FEDAE, considère ces assises comme "un moment de pause dans nos vies d’entrepreneurs bien chargées, pressés que nous sommes tous par la recherche du meilleur service, du nouveau client, par les contraintes de gestion, de développement, de financement…".… [...]

Créations de site web pour les professionnels

Selon la Fédération de l'e-commerce et de la Vente A Distance (Fevad), plus d'un français sur deux (51% des français) achète régulièrement sur internet. Cette tendance accroît la volonté des commerçants de disposer d'un site web pour faire connaître et vendre leurs produits à un plus large public et bénéficier d'une publicité permanente, 24 heures sur 24 et implique pour les professionnels de demander dès maintenant des prestations de créations de sites internet !

 

Vous êtes auto-entrepreneurs, professions libérales, TPE / PME, artisans, commerçants… Et vous souhaitez développer votre activité sur le web, disposer d'un outil informatif à l'attention de vos clients potentiels ou simplement avoir une présence sur le net ?[...]

//www.avossitespros.com/wp-content/uploads/2018/03/footer_logo.png